menu
Communiqués

365 jours de données montrent que les provinces canadiennes ont utilisé des approches très différentes pour lutter contre la COVID-19

18 mars 2021 Imprimer

Un an après le début de la pandémie de COVID-19, une nouvelle étude de l’Institut de recherche en politique publique (IRPP) et de l’Université Oxford met en lumière les différences flagrantes qui existent entre les mesures adoptées par chaque province et territoire.

Résultat de douze mois de suivi continu assuré par le Centre d’excellence sur la fédération canadienne de l’IRPP et la Blavatnik School of Government de l’Université Oxford, cette étude offre un portrait des variations de la sévérité des mesures adoptées pour combattre la pandémie. Les mesures examinées incluent entre autres les consignes sur la taille des rassemblements, le port du masque, la fermeture d’écoles, le confinement et les déplacements.

L’étude montre que les provinces plus petites et moins peuplées, ainsi que les territoires ont créé les meilleures conditions pour une plus grande liberté de mouvement et une certaine « normalité » en comparaison aux plus grandes provinces. Chez celles-ci, la création de zones régionales et de différents niveaux d’alerte a conduit la plupart des régions à adopter des mesures souvent en retard sur la propagation du virus, et a suscité un niveau indésirable de confusion.

Les points forts du fédéralisme ont été inégalement exploités à travers le pays, montre l’étude. Mais pour peu que des actions se fondent sur ce que les données ont montré, ce manque de coordination en matière de planification et de communication entre les provinces et territoires pourrait être l’occasion d’améliorer notre plan de réponse à une future pandémie.

Lisez l’étude et téléchargez des graphiques à haute résolution et libres de droits qui illustrent les données recueillies pour chaque province et territoire ici.


Le document de travail « Variation in the Canadian provincial and territorial responses to COVID-19 », écrit par Emily Cameron-Blake, Charles Breton, Paisley Sim, Helen Tatlow, Thomas Hale, Andrew Wood, Jonathan Smith, Julia Sawatsky, Zachary Parsons et Katherine Tyson, a été publié par la Blavatnik School of Government de l’Université Oxford et le Centre d’excellence sur la fédération canadienne de l’Institut de recherche en politique publique.

Cette étude accompagne l’ensemble de données infranationales sur le Canada du Oxford COVID-19 Government Response Tracker qui est accessible à tous et est continuellement mis à jour. Ces données sont mises à la disposition des journalistes, chercheurs et décideurs pour les aider dans leur travail à mesure que la crise sanitaire suit de nouveaux développements.

Le Centre d’excellence sur la fédération canadienne est une initiative de recherche permanente de l’IRPP qui a pour objectif d’approfondir la compréhension du Canada en tant que communauté fédérale. centre.irpp.org/fr/

La Blavatnik School of Government de l’Université Oxford existe pour inspirer et soutenir la marche vers de meilleurs gouvernements et politiques publiques partout dans le monde. www.bsg.ox.ac.uk

CONTACT MÉDIAS

Cléa Desjardins
Directrice des communications
Tél. 514-245-2139 • cdesjardins@irpp.org