Communiqués

Une meilleure collaboration intergouvernementale permettrait de renforcer nos politiques d’urbanisme

15 novembre 2018 Imprimer

Montréal – Les grands enjeux politiques du Canada se concentrent tout particulièrement dans les villes-régions. Et selon une nouvelle publication de l’Institut de recherche en politiques publiques, les ordres de gouvernement fédéral, provincial et municipal doivent mieux collaborer à la prise en compte de cette réalité pour coordonner objectifs nationaux et priorités locales.

Environ 70 % des Canadiens vivent dans des villes de plus de 100 000 habitants. Et si nos villes sont mondialement reconnues pour leur qualité de vie, elles ont acquis cette réputation malgré l’absence d’une véritable stratégie nationale d’urbanisme, notamment parce que les administrations municipales relèvent de la compétence des provinces, observe l’auteur Neil Bradford (Collège universitaire Huron).

Dès son arrivée au pouvoir en 2015, le gouvernement Trudeau a toutefois lancé plusieurs programmes qui s’appliquent aux grandes villes. Le plus important d’entre eux, le plan d’infrastructure Investir dans le Canada, est doté d’un budget de 180 milliards de dollars sur une période de 12 ans.

Cette approche s’inspirerait du concept de « politique urbaine implicite », qui consiste pour les ordres de gouvernement supérieurs à adopter des politiques qui ne ciblent pas directement les villes mais ont une incidence majeure sur leur fonctionnement. « Dans les faits, note ainsi l’auteur, Ottawa mène implicitement une politique urbaine d’envergure. »

Il ajoute que les gouvernements du pays ont manifesté une réelle créativité en misant sur un éventail d’initiatives et de voies de financement pour relever certains défis urgents.

Il leur reste à améliorer l’élaboration des politiques d’urbanisme de tout le pays. À cet effet, l’auteur préconise les mesures suivantes : intégrer les villes-régions au mandat des organismes de développement régional, créer pour les villes un fonds d’innovation visant à stimuler les initiatives locales, et mettre sur pied un observatoire national des politiques d’urbanisme chargé du suivi et de la diffusion de la recherche de pointe.

On peut télécharger l’analyse A National Urban Policy for Canada? The Implicit Federal Agenda, de Neil Bradford, sur le site de l’Institut.


L’Institut de recherche en politiques publiques est un organisme canadien indépendant, bilingue et sans but lucratif, basé à Montréal. Pour vous tenir au courant de ses activités, veuillez vous abonner à son infolettre.

Renseignements :    Shirley Cardenas    tél. : 514 594-6877    scardenas@nullirpp.org

A National Urban Policy for Canada? The Implicit Federal Agenda

A National Urban Policy for Canada? The Implicit Federal Agenda

Lire le texte

CONTACT MÉDIAS

Shirley Cardenas
Coordonnatrice des communications
Tél. 514-594-6877 • scardenas@irpp.org