menu
Communiqués

L’heure est venue de restructurer de façon durable les régimes de congés payés de courte durée en cas de maladie et pour proches aidants

7 octobre 2021 Imprimer

Montréal — La pandémie a mis en évidence d’importantes failles au chapitre des congés de maladie et pour proches aidants. Pour y remédier, les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont adopté d’urgence une série de programmes de soutien du revenu et de lois sur la protection de l’emploi. Face à la levée de ces mesures temporaires, prévue dans quelques mois, une étude de l’Institut de recherche en politiques publiques plaide pour une réforme permanente qui donnerait à tous les travailleurs le droit à des congés payés de courte durée avec protection de l’emploi en cas de maladie et pour proches aidants.

Ses coauteurs Eric Tucker et Leah Vosko proposent que tous soient admissibles à 15 jours de congés payés en cas de maladie ou à titre de proche aidant, ce qui permettrait au pays de rattraper ses homologues internationaux.

« Cette réforme irait dans le sens des normes d’emploi de nombreux autres pays, selon Leah Vosko. En fait, le Canada accuse un sérieux retard en la matière : avant la pandémie, moins de la moitié des travailleurs avaient accès à des congés payés avec protection de l’emploi financés par l’employeur. »

Comme l’a montré la crise sanitaire, la décision des travailleurs de renoncer à prendre congé en raison d’une protection ou de prestations insuffisantes peut entraîner des répercussions majeures, aussi bien pour eux-mêmes et leurs employeurs que pour l’ensemble de la société. Ceux qui sont infectés peuvent ainsi contaminer leurs collègues. De plus, négliger sa santé peut entrainer de plus longues absences, des problèmes plus graves et des baisses de productivité.

« L’heure est venue de modifier nos régimes de congés », affirme Eric Tucker, qui précise que des mesures distinctes seront requises pour le nombre croissant de travailleurs autonomes qui n’ont aucune protection.

Les auteurs soulignent en outre que les femmes sont largement plus touchées par ces protections insuffisantes. En effet, elles sont les plus susceptibles de donner des soins à domicile, et occupent souvent des emplois précaires, tout comme les personnes racisées ou les nouveaux arrivants.

« Car une fois levées les mesures d’urgence, conclut-il, on reviendra aux règles qui obligeaient les salariés malades ou agissant comme aidants naturels à déterminer s’ils ont les moyens financiers de s’absenter du travail. D’où la nécessité pour tous les ordres de gouvernement de lancer dès maintenant une réforme permanente des régimes de congés payés de courte durée avec protection de l’emploi en cas de maladie et pour proches aidants. »


On peut télécharger l’étude Designing a Paid Employment Leave Program for Short-Term Sickness and Caregiving Needs, de Eric Tucker et Leah Vosko, sur le site de l’IRPP (irpp.org/fr/).

L’Institut de recherche en politiques publiques est un organisme canadien indépendant, bilingue et sans but lucratif, basé à Montréal. Pour vous tenir au courant de ses activités, veuillez vous abonner à sa liste d’envoi.

Renseignements : Cléa Desjardins — Tél. : 514 245-2139 — cdesjardins@nullirpp.org

Designing Paid and Protected Employment Leaves for Short-Term Sickness and Caregiving

Designing Paid and Protected Employment Leaves for Short-Term Sickness and Caregiving

Lire le texte

CONTACT MÉDIAS

Cléa Desjardins
Directrice des communications
Tél. 514-245-2139 • cdesjardins@irpp.org